RETOURNER AUX INSPIRATIONS

Les lieux de tournage
des meilleurs films récents

Malgré la pandémie, l'industrie du cinéma continue à produire des oeuvres incroyables aux décors sublimes. Voici les lieux de tournage des meilleurs films récents !

Malgré la pandémie qui dure depuis quelques années maintenant et le ralentissement de la production que cela a impliqué, de nombreux films sont sortis en salle. Dans cette situation inédite et grâce au développement de la technologie, certains réalisateurs ont réalisé leurs films sur fond vert uniquement. Cependant, d’autres réalisateurs ont souhaité mettre à l’honneur des monuments et décors réels pour leurs histoires.

 

Les sublimes châteaux de Kaamelott : Premier Volet

 

Réalisé par le français Alexandre Astier, Kaamelott : Premier volet débute une trilogie de film, conclusion d’une série culte commencée en 2005. L’univers de Kaamelott nous raconte une version alternative du célèbre mythe de la légende arthurienne. Cependant, l’histoire originelle prend place dans le royaume de Bretagne à l’époque du Moyen-Age classique, alors quel lieu choisir pour reconstituer cette époque ?

Château de Murol

 

Alexandre Astier trouva dans le château de Murol, en Auvergne, le lieu idéal pour caractériser la demeure d’un des personnages principaux : Léodagan le Sanguinaire. Bien que le château ne soit finalement que peu présent dans le film, Alexandre Astier a tenu à avoir ce site atypique pour développer l’imagerie du Moyen-Âge dans son film. Le château est ouvert à la visite tout au long de l’année.

 

Toujours à la recherche des meilleurs décors pour son film, Alexandre Astier axe une grande partie de la scénographie de ce premier opus autour du château de Bressieux. Complété par une église et un musée, seul le portail d’entrée du château est visible dans le film. D’abord geôle de la reine Guenièvre, le château de Bressieux deviendra le décor du cliffhanger post-générique.

Ruines du château de Bressieux

 

Autre décor notable du film, le château des Adhémar devient le temps du film la demeure du Duc d'Aquitaine, interprété par Alain Chabat. Comparé aux autres châteaux, celui-ci est en pierre blanche et dans un style architectural très géométrique. Bien que le château date bien du XIIe siècle, il est possible de voir des similitudes entre le château et certaines constructions modernes.

 

Le séjour de Rebecca à l’hôtel Excelsior Régina Palace

 

La romancière Daphné du Maurier écrivit en 1938 l’un de ses plus grands succès : Rebecca. Si ailleurs le livre est moins connu, sa première adaptation cinématographique réalisée par Alfred Hitchcock en 1940 rencontra un grand succès international. Une nouvelle adaptation de ce chef-d'oeuvre est sortie en 2020, réalisée par Ben Wheathley. Produit et disponible sur Netflix uniquement, le film ne rencontre pas le succès escompté mais la critique lui reconnaît une esthétique soignée et attentionnée. Cette nouvelle adaptation débute sa narration non pas à Monte-Carlo, comme dans le roman, mais à Nice. Ce changement est dû à l'utilisation d'un immeuble magnifique, partiellement inscrit aux Monuments Historiques, comme décor du tournage. Il s'agit de l'emblématique Excelsior Regina Palace, ancien hôtel de luxe.

Hôtel Excelsior Regina Palace à Nice

 

Hôtel luxueux devenu immeuble d’habitation, le somptueux bâtiment a gardé son style Belle Epoque et ses décors de la fin du XIXe siècle. Malgré son inscription aux Monuments Historique, le site n’est pas accessible au grand public, hors circonstances exceptionnelles et seulement sur demande. Cette capsule temporelle est un décor fabuleux pour donner aux tournages et shootings une esthétique rétro et chic.

 

Les nombreux et merveilleux châteaux du Retour du Héros

 

En pleine période de guerres napoléoniennes, le capitaineCharles-Grégoire Neuville, alors promis à Pauline Beaugrand, part rejoindre le champ de bataille contre l’Empire d’Autriche. Il ne revint jamais mais entretiendra une correspondance épique, narrant ses exploits de bataille et ses missions à l’étranger. Alors que tout le monde le croit mort, il revient voir sa promise qui s’est depuis mariée. Bien que le synopsis semble sérieux, il s’agit en réalité d’un film comique plein de rebondissements dont le rôle principal est incarné par Jean Dujardin.

Le film ne met pas à l’honneur un seul château, mais quatre ! Inscrit dans ce contexte historique particulier, le film s’implante dans des châteaux bâtis au XVIIe et XVIIIe siècles. Tous sont situés en région Île-de-France.

 

Le château de Nandy en Seine-et-Marne

Propriété privée partiellement classée aux Monuments Historiques, le domaine est un habitué des tournages. Depuis les années 60, il a accueilli le tournage de cinq autres films, de plusieurs clips-vidéo et est également le décor des épisodes finaux de l'émission Quatre mariages pour une lune de miel, diffusée sur TF1.

 

Le château de Vaugien en Yvelines

Le château de Vaugien est un incontournable du cinéma, véritable acteur tant il est apparu dans de nombreux métrages. Ses décors intérieurs comme extérieurs sont présents dans plus de trente films et téléfilms. Propriété privée inscrite aux MH, son activité principale est la location et la privatisation pour tous types d’évènements ou tournages.

 

Le château de Courances en Essonne

Charmant château possédant également un incroyable parc, le château de Courances est ouvert à la visite. Il est également possible de le privatiser ou le louer, pour des tournages mais également des évènements. Habitué aux tournages, le site est le décor de plusieurs autres oeuvres cinématographiques à l'instar du film le Sens de la Fête, sorti en 2017.

Le château de Grosbois en Val-de-Marne

Probablement le site le moins connu, celui-ci n’a pas été souvent vu dans des productions audiovisuelles. Cependant, son architecture est reconnue car celle-ci est partiellement inscrite et classée aux Monuments Historiques. 

Ces magnifiques châteaux sont des décors sublimes, bénéficiant d'une protection au titre des Monuments Historiques. Ils peuvent facilement être loués pour des tournages ainsi que pour des évènements.

The French Dispatch dans une Angoulême photogénique

 

Dixième long-métrage du célèbre réalisateur Wes Anderson, The French Dispatch raconte l’histoire d’un journal états-unien ayant une filiale en France. Prenant place dans une petite ville française imaginaire des années 50-60, le film est une accumulation de plusieurs petites histoires vécues par différents journalistes du magazine. Un détenu instable se révélant être un grand peintre, une balade historique de la ville à vélo, un soulèvement d’étudiants face aux pouvoirs publics ou un critique gastronomique au cœur d’un polar ; comment ces histoires peuvent-elles mettre en avant le patrimoine culturel français ?

Dans ce film, ce n’est pas un ou plusieurs bâtiments qui est sont en valeur, mais une ville entière : Angoulême. Surtout célèbre pour le festival international de bande dessinée, la ville est en réalité de plus en plus présente comme décors de films ou séries. L’objectif voulu par l’équipe du film n’était pas de glorifier Angoulême en particulier, d’ailleurs rebaptisée en Ennui-sur-blasé, mais ils y ont trouvé deux atouts :

- Certains quartiers de la ville ont des décors semblables à l’imagerie des grandes villes françaises dans les années 60 ;

- Une capacité d’accueil et de logistique accessible et facile.

 

Le chef décorateur Adam Stockhausen déclara voir en Angoulême un décor merveilleux de vieille France avec ces particularités atypiques de l’architecture de quartiers. Alors que louer un quartier de ville peut sembler difficile, Angoulême souhaite développer cela car les quartiers en question sont de plus en plus prisés par les réalisateurs pour créer une imagerie de vieille France.

 

J’accuse met à l'honneur les monuments parisiens

 

Adaptation du roman ‘’D.’’ de Robert Harris publié en2013, retraçant l’une des histoires judiciaires les plus polémiques de France, le livre comme le film ne sont pas une narration historique mais plutôt romancière de l’Histoire. Le film implante ses décors dans de nombreux lieux normalement impossibles à la location.

École militaire de Paris

 

Sûrement par son sujet important, le film bénéficie des accords nécessaires afin de pouvoir réaliser des scènes dans des lieux encore en activités comme l’ancien palais de Justice de la ville de Paris, l’École militaire de Paris ou l’église Saint-Germain-L’auxerrois. Principalement tourné en région parisienne, quelques scènes sont réalisées dans le Finistère, notamment pour les scènes de bagne.

 

Pour l’anecdote, un acteur et un lieu sont communs à deux des films cités. Trouver l’acteur sera plus facile car il s’agit de Jean Dujardin qui a tourné respectivement dans Le retour du héros et J’accuse. Quant au lieu, il s’agit du château de Vaugien qui a également servi de décors pour les deux films !

 

Pour trouver des décors similaires à ceux présentés dans la liste ci-dessus, contactez-nous !