RETOURNER AUX INSPIRATIONS

Histoire et symbolique
des couleurs

Dans toutes formes d'art, la couleur est un élément essentiel. Pour comprendre leur place au sein des différentes formes d'art, voici l'histoire et les symboliques des couleurs.

Les couleurs font intégralement partie de l’histoire de l’humanité et des arts, comme le démontre les numéros "Rouge" et "Bleu" publiés par la revue Dada. Célèbre revue artistique destinée aux jeunes publics, la revue Dada a axée deux de ses publications autour de l'évolution du bleu et du rouge à travers l'art et les siècles.

Des peintures rupestres aux tons rouges jusqu’aux créateurs d’aujourd’hui, la couleur est présente de tous temps, des murs jusqu’aux vêtements. Au fils des siècles, de nombreux théoriciens ont cherché à comprendre les couleurs et leurs symboliques. Depuis l’invention du cercle chromatique d’Isaac Newton, la couleur est au cœur de plusieurs théories. Toutefois, tandis que les recherches d’Isaac Newton se concentre sur la couleur en tant que propriété première de la lumière, et l’aborde avec un point de vue purement scientifique, d’autres théories se focalisent sur la perception émotionnelle des couleurs.

 

Cependant, la perception et la symbolique liées à chaque couleur ont longtemps varié au cours des époques. Encore aujourd’hui, le monde occidental et le monde oriental n’ont pas la même perception des couleurs. Cet article va développer la théorie des couleurs de Johan Wolfgang Von Goethe, dont l’influence sur l’art, notamment le cinéma, et l’architecture est considérable.

 

Les couleurs et les émotions

 

Selon plusieurs théoriciens de la couleur du monde occidental, chaque couleur est chargée d’émotions qu’elle transmet au spectateur. Le peintre Vassily Kandinsky, fondateur de l’abstraction et grand théoricien de la couleur, développe sa théorie dans Du spirituel dans l’art et dans la peinture en particulier. Inspiré par le traité de Goethe, Vassily Kandinsky ajoute à celui-ci sa propre perception. Atteint de synesthésie, les couleurs sont pour lui naturellement associées à des sons et à des émotions.

 

Bien que Vassily Kandinsky soit un exemple particulier d’une perception émotionnelle de la couleur, de par son trouble neurologique, l’idée qui en découle est universelle. Les couleurs transmettent des émotions, de manière universelle, aux spectateurs.

L'influence de la théorie développée par Goethe

Dans son Traité des Couleurs paru en 1810, Goethe dévoile sa théorie reliant couleurs et émotions. Ici, Goethe s’intéresse davantage à la perception des couleurs qu’à la caractérisation objective du rayonnement lumineux. Pour construire sa réflexion, Goethe s’inspire de la peinture. Matérialisée par la roue chromatique, la théorie de Goethe se résume ainsi : chaque couleur provoque une émotion, et la couleur opposée sur le cercle provoque son émotion contraire. Ainsi le jaune, couleur lumineuse, stimulante et chaleureuse, s’oppose au violet, couleur plus sombre, froide et mélancolique.

 

En architecture d’intérieur, la théorie des couleurs de Goethe a un impact considérable. Aucune autre ne l’a supplanté depuis plus de deux siècles. Les symboles et significations des couleurs en décoration d’intérieur s’inspirent directement du traité de Goethe et guident les architectes d’aujourd’hui. L’architecte espagnol Eduardo Arroyo a utilisé différentes couleurs pour structurer l’espace à l’intérieur de sa Casa Levene. Chaque couleur a été sélectionnée avec soin, en fonction de sa symbolique : les tons verts et bleus apportent détente et concentration tandis que les tons orange et rouge dynamisent l’espace. Dans cette maison contemporaine imbriquée en pleine forêt, l’utilisation de couleurs vives est également une manière de dynamiser l’espace intérieur, en réponse à la grande sérénité qui règne au dehors.

 

Le rouge

 

Prisée par les peintres qui décoraient les murs des maisons à Pompéi, la couleur rouge est une couleur complexe aux significations diverses. Couleur du sang, lui-même associé à la vie et à la mort, couleur de l’amour et de la colère, couleur de la passion et du feu, le rouge a une grande importance symbolique. La dualité autour de la couleur rouge se matérialise également par son utilisation durant les XIIIe et XIVe siècles.En effet, à cette époque, la couleur rouge est associée à la fois aux démons et aux prêtres.

 

Dans le temps, la couleur rouge a pris une grande place dans l’art, la littérature et la décoration d’intérieur. Reconnue pour avoir des effets sur notre conscient, la couleur rouge apporte du dynamisme et de la chaleur. En petite touche ou sur un mur entier, le rouge attire le regard et dynamise le décor. Ainsi, cela en fait une couleur idéale pour les espaces de vie commune comme la salle à manger ou la cuisine. Au contraire, il est vivement déconseillé de peindre un mur rouge dans une chambre: cela défavoriserait le sommeil !

 

Le jaune

 

Couleur vivifiante et joyeuse, Goethe attribue au jaune une impression agréable et chaleureuse. Tandis que le jaune citron et le jaune clair sont plutôt apaisants, le jaune vif est énergisant. Appréciée depuis toujours des artistes et créateurs, la couleur jaune est également associée à l’or. De façon générale, la couleur jaune, quelle que soit sa nuance, procure des émotions positives et du bien-être. Son utilisation en décoration intérieure est donc recommandée aussi bien dans les pièces de vie commune que dans les chambres, mais gare à l’overdose !

L’orange

 

Bien que la couleur orange ne soit pas citée dans toutes les théories de la couleur, elle trouve sa place dans le traité réalisé par Goethe. À mi-chemin entre le rouge et le jaune, l’orange partage les caractéristiques des couleurs dont elle est issue. À la fois gourmande et vivifiante, c’est une couleur parfaitement adaptée aux espaces de vie, et notamment la cuisine ou la salle à manger. L’orange, ainsi que les couleurs chaudes en règle générale, stimulerait l’appétit ! Les teintes les plus pâles d’orange sont également utilisées pour la chambre ou le salon, car elles contribueraient à la détente et à la bonne humeur.

 

Le vert

 

Incontestablement lié à la nature, la couleur verte évoque une invitation au voyage à la campagne ou à la montagne. Le vert est utilisé depuis longtemps dans la décoration intérieure. C’est également une couleur largement répandue et utilisée dans la peinture, pour représenter les paysages. Avec l’avènement du romantisme en peinture, qui replace la nature et les paysages au cœur de la création, le vert prend une part d’autant plus importante.

 

La couleur verte procurant un effet apaisant, elle est idéale pour décorer l’intérieur des maisons. Il s’agit d’ailleurs de la couleur la plus paisible pour le peintre Vassily Kandinsky, qui lui attribue un équilibre émotionnel parfait. Les différentes teintes du vert, allant du vert pastel au vert sapin, sied parfaitement aux espaces de vie commune comme le salon, la salle à manger ou la cuisine.

 

Le bleu

 

Plusieurs études ont démontré que le bleu est la couleur la plus appréciée au monde. Associé à la spiritualité, le bleu est historiquement lié à la pureté et au monde divin. La couleur bleue est utilisée depuis des siècles par les hommes, notamment dans l’art ou pour teindre des vêtements. Le bleu est également lié aux éléments et à la nature, notamment l’eau et le ciel. À l’origine de la nuance« International Klein Blue », l’artiste Yves Klein attribuait à cette couleur une importante charge émotionnelle. Il estimait que cette couleur était propice au passage du matériel à l’immatériel, de la matière à la spiritualité.

En décoration d’intérieure, le bleu est souvent utilisé en mur d’accent dans une pièce à vivre, comme un salon, mais également dans une chambre. En effet, les chambres contenant du bleu semblent plus spacieuses et aérées. Le bleu sied particulièrement bien aux décorations de style bord de mer.

 

Le violet

 

À l’instar du bleu et du vert, le violet est une couleur froide. Toutefois, elle est subtilement composée d’une couleur froide, le bleu, et d’une couleur chaude, le rouge. De ce fait, le violet associe des caractéristiques de chacun des couleurs qui le constitue. Le violet est également associé au monde de l’imaginaire, il s’agit d’une couleur profonde et mystérieuse, qui sied parfaitement aux différentes pièces de la maison et tout particulièrement le salon et la chambre.

Utilisée par le passé surtout par les grands monarques, car les pigments naturels violets étaient rares et couteux, la couleur violette s’est particulièrement répandue avec l’invention de la peinture synthétique. L’anecdote est cocasse : c’est un jeune chimiste anglais, qui en cherchant un remède pour le paludisme, a créé totalement par hasard un pigment synthétique violet. Dès lors, de nombreux peintres utilisent cette mystérieuse couleur. Le maître impressionniste Claude Monet en raffolait et l'utilisait dans ses oeuvres.

 

De nos jours, l’incroyable histoire du violet continue. En effet, Pantone a élu le « Very Peri », teinte de bleu pervenche avec une forte nuance violette, couleur de l’année 2022 !

 

Créer une atmosphère grâce à la couleur

 

L’utilisation de la couleur est également importante au cinéma. Le célèbre directeur de la photographie Vittorio Storaro, considéré comme l’un des plus grands penseurs de l’image de cinéma, partage la théorie de Goethe. En effet, il estime également que les couleurs provoquent une résonance émotionnelle chez les individus, de manière universelle.

 

« Nous écrivons des histoires avec la lumière et les ténèbres, le mouvement et les couleurs. C’est un langage avec son propre vocabulaire, et une infinité de possibilités pour exprimer nos pensées et sentiments profonds ». Vittorio Storaro

 

Dans l’esthétique cinématographique, l’utilisation des couleurs est primordiale pour transmettre des émotions particulières au spectateur ou ancrer une atmosphère. Roger Deakins, célèbre chef opérateur ayant travaillé notamment avec les frères Coen et Denis Villeneuve, exploite la couleur avec brio. Dans Blade Runner 2049, réalisé par Denis Villeneuve, l’esthétique cinématographique tourne autour de plusieurs tonalités : le gris, le bleu et le jaune-orangé, tirant parfois sur le rouge.Le gris domine le monde extérieur, et la nuit le bleu foncé s’ajoute à la composition. Un choix chromatique créant une atmosphère sans vie, le bleu foncé pouvant représenter la mort au cinéma. Quant à la couleur jaune-orangé, elle est présente notamment dans les espaces intérieurs et extérieurs, envahissant même parfois intégralement l’écran. Roger Deakins accentue l'atmosphère du film en jouant avec des nuances sombres et d'autres très vives, contrastant complètement.

Mais le film utilise également plusieurs nuances de violet, puissantes et envoûtantes. Considéré à la fois comme la couleur de la tempérance, de l’amour, de la sagesse, de l’intelligence, le violet est également souvent associé au monde imaginaire, irréel. Ici, le violet est magistralement attribué à une projection holographique extrêmement colorée, qui contraste avec l’atmosphère ambiante plus sombre de la scène.

 

En jouant avec les couleurs, en contrastant les nuances, il est possible de créer des atmosphères incroyables pour sublimer des séances photos ou des tournages. Le travail de la couleur est un élément essentiel pour créer un univers visuel unique. À l'instar d'une charte graphique ou de la manière d'un grand maitre de la peinture, l'utilisation de la couleur permet à un photographe ou un réalisateur d'apporter sa touche à ses créations.